PRPGD : les plans ont été votés en Région Sud et en Ile-de-France

L’article 8 de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) a donné naissance au PRPGD, le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets.

L’élaboration de ces PRPGD est confiée aux régions et a pour objectif de coordonner les actions entreprises par l’ensemble des parties prenantes concernées par la prévention et la gestion des déchets, à l’échelle régionale.

Le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets concerne l’ensemble des déchets, qu’ils soient dangereux ou non dangereux, inertes ou non inertes, qu’ils soient produits, gérés, importés ou exportés par les ménages, les administrations, les collectivités et les activités économiques.

Le PRPGD constitue également un véritable plan d’actions sur la gestion des déchets, puisqu’il comprend :

  • une prospective à 6 et à 12 ans des quantités de déchets qui seront produites et traitées,
  • des objectifs en matière de prévention, de recyclage et de valorisation des déchets,
  • le déploiement des actions que les différents acteurs devront mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de prévention et de gestion,
  • un plan d’action en faveur de l’économie circulaire.

 

Le PRPGD en Ile-de-France

 

Le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets fusionne les quatre plans régionaux d’élimination des déchets en vigueur en Île-de-France : déchets ménagers et assimilés (PREDMA), déchets dangereux (PREDD), déchets d’activités de soins à risque infectieux (PREDAS) et déchets de chantiers (PREDEC).

Ce nouveau plan a pour objectifs de :

  • diminuer de 10 % la quantité globale de déchets ménagers et assimilés entre 2010 et 2025 et poursuivre l’effort au delà,
  • déployer le compostage de proximité,
  • doubler l’offre de réemploi, réutilisation et réparation,
  • développer la consigne pour le réemploi,
  • équiper 35 % des boites aux lettres en autocollant stop pub en 2031.

Un des objectifs du PRPGD est également de diminuer de 60 % le gaspillage alimentaire en 2031 par rapport en 2015. Eqosphere participe notamment à la réalisation de cet objectif, et en tant que représentant de la CRESS, a participé au vote du PRPGD, qui s’est fait le jeudi 13 décembre 2018.

 

Le PRPGD en Région Sud

Le PRPGD voté en région sud a également pour ambition de réduire de 10 % la production des déchets ménagers en 2020 par rapport à 2010. Il axe également son action sur les objectifs suivants :

  • Développement du réemploi et augmentation de la quantité de déchets faisant l’objet de préparation à la réutilisation (équipements électriques et électroniques, textiles et éléments d’ameublement notamment),
  • Valorisation matière de 55 % en 2020 et 65 % en 2025 des déchets non dangereux non inertes (extension des consignes de tri au plus tard en 2022, tri à la source et de la valorisation des biodéchets des ménages d’ici 2025, extension progressive de la tarification incitative – 15 millions d’habitants couverts en 2020 et 25 millions en 2025 -, réduction de 50 % des quantités de produits manufacturés non recyclables mis sur le marché avant 2020…).
  • Valorisation de 70 % des déchets issus de chantiers du BTP d’ici 2020.
  • Limitation en 2020 et 2025 des capacités de stockage ou d’incinération sans production d’énergie des déchets non dangereux non inertes (-30/-25 %, puis -50 % par rapport à 2010).

 

Posted in Notre actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *