Eqosphere, acteur proactif de la Journée Nationale de Lutte contre le Gaspillage Alimentaire

Chaque année, le 16 octobre est une occasion unique pour les acteurs de l’économie circulaire de mettre en avant leurs actions anti-gaspi. Pour Eqosphere, c’est aussi le moment de faire le bilan de ses avancées avec ses partenaires.

Durant cette période, temps fort de l’agenda de l’ESS et de l’économie circulaire, trois actions phares ont été menées par l’entreprise sociale :

Au plus proche de ses clients à Auchan Gap 


  • Communication chiffrée des économies réalisées en magasin, du nombre de repas distribués et des émissions de carbone évitées.
  • Animation d’un stand : L’association Main de Partage, Auchan et Eqosphere présente au grand public les mécanismes mis en place pour tendre vers le déchet 0. Un partenariat qui réunit ces trois acteurs au service de la solidarité et de l’environnement depuis plus de 2 ans.
  • ENQUÊTE : connaissez-vous les moyens mis en place par Eqosphere pour lutter contre le gaspillage alimentaire en grande distribution ? êtes-vous sensible à ces démarches ?… La parole vous a été donnée, et nous sommes fier des avis très encourageants qui ont été récoltés !

À Marseille, Eqosphere et ses partenaires disent STOP au gaspillage alimentaire !


Comme tous les ans, sous l’œil inquisiteur du fort Saint-Jean, les habitants de la cité phocéenne se réunissent pour donner le coup de propre qu’elles méritent aux profondeurs du Vieux-Port. Cette année, ils en ont également profité pour mettre en lumière le rôle grandissant du gaspillage alimentaire dans les mécanismes de réchauffement climatique. Eqosphere était aux rendez-vous :

  • Co-animation d’un stand de sensibilisation avec nos partenaires Treize Evenements et Les citoyens pour le climat
  • Organisation d’un Frozen – l’arrêt sur image, grandeur nature : un puissant levier de communication pour véhiculer les messages en faveur de notre planète !

Des établissements de santé en guerre contre le gaspillage alimentaire 


Début 2019, le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) du Centre-Val de Loire a sollicité l’expertise d’Eqosphere pour faire un diagnostic de leur gaspillage alimentaire, pressentit alarmant par les établissements de santé. 

Effectivement, l’étude révèle que quasiment la moitié des quantités produites finissaient à la poubelle.

Bien décidé à réduire drastiquement ces chiffres exubérants, le GCS a commencé à travailler avec les équipes d’Eqosphere et d’Ernst & Young pour mettre en place les mesures nécessaires à la bonne gestion de leurs flux alimentaires. 

Le 14 octobre, en présence de la 1ère adjointe au maire de Tours, Marion Nicolay Cabanne, chacune des parties prenantes de l’étude se sont réunies pour un point de « présentation étape ». Verdict : les progrès en terme de lutte contre le gaspillage sont déjà observables, et même remarquables : réduction de moitié sur les deux produits les plus sensibles au gaspillage !

Sous l’œil attentif des journalistes de la Nouvelle République : article ici 

Posted in Notre actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *