Congrès Mondial de la Nature : EQOSPHERE aborde la délicate question des déchets sur les territoires ultramarins

Posté le 30 Août 2021

Dans les territoires ultramarins français et sur les îles en général, la question des déchets devient essentielle.

Ces territoires peuvent être plus densément peuplés, moins riches, moins autonomes en ressources, plus isolés ou plus touristiques que ceux de la métropole. Aussi l’application des règlementations, les démarches de réduction des déchets et les solutions d’économie circulaire y sont rendues plus complexes… Le climat (chaleur, fortes pluies…) et l’accessibilité parfois restreinte contraignent la collecte et le traitement des déchets terrestres et maritimes.

Et pourtant … les écosystèmes de ces territoires ultramarins et insulaires sont particulièrement vulnérables au dérèglement climatique comme à l’accumulation des déchets, les deux impactant la biodiversité

Par leur exemplarité, ces territoires peuvent participer à la sensibilisation des touristes et… attirer des touristes écoresponsables : ils détiennent donc des leviers planétaires de transformation de nos liens à l’environnement exceptionnels !

Les outre-mer représentent 80% de la biodiversité française. Cette biodiversité unique fait de la France l’un des pays les plus riches en matière de diversité biologique. (source outre-mer.gouv.fr)


A l’occasion du Congrès Mondial de la Nature,

EQOSPHERE présente une conférence de haut niveau sur les Espaces Générations Nature. A l’initiative d’EQOSPHERE, plusieurs invité(e)s – notamment des acteurs insulaires – se retrouveront pour témoigner et amener le public à comprendre enjeux et connections entre gaspillage, déchets, climat et biodiversité. Entre décryptage et solutions, plusieurs invité(es) présenteront projets, démarches de progrès et initiatives pour réduire les déchets, préserver ressources territoriales et biodiversité et développer des modèles d’écoresponsabilité originaux.

Une conférence innovante et positive pour imaginer le monde de demain.

q

Avec la participation de plusieurs acteurs de l’île de la Martinique et de l’île de St-Barthélemy, d’Anne Claudius-Petit, présidente de l’Agence régionale pour la biodiversité et l’environnement Région Sud, de Bettina Laville, présidente du Comité 21, de Yann Wehrling, président de l’Agence Régionale pour la biodiversité Région Ile de France, Marcellin Nadeau, Président de la Commission Transition écologique, énergétique, pollutions et mutations climatiques de la Collectivité Territoriale de Martinique, la CCI Martinique et des acteurs de l’écoresponsabilité de la région Sud. ANIMATION : Xavier Corval, président d’EQOSPHERE

Informations pratiques : 8 septembre de 13h30 à 15h – Salle de 150 places en accès libre (pass sanitaire obligatoire) – Marseille au Parc Chanot.

🔗 espacesgenerationsnature.ofb.fr/
🔗 iucncongress2020.org/fr/

🔗 Conférence diffusée en live stream 🖥 ici

🔗 PARTAGEZ L’EVENT LINKEDIN !!


Partager avec