Les déchets alimentaires et les emballages en restauration collective : l’addition est-elle trop salée ?

Posté le 30 Août 2021

Chaque année en France, près de 540 000 tonnes de nourritures sont jetées dans la restauration collective, soit plus
d’un million de repas perdus. C’est un coût environnemental important qui est à prendre en compte… notamment les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de la chaine de valeur des biodéchets et des emballages (production, transport, traitement des déchets…). La réduction des pertes économiques (en moyenne 68 centimes par plateau repas* à quoi s’ajoutent les frais de collecte et traitement des déchets) permet de rétablir l’équation du gaspillage
alimentaire en faveur de la qualité de l’alimentation et des circuits de proximité.

* Rapport ADEME 2016
** Rapport ADEME 2018

Rapport ADEME 2018


A l’occasion du Salon Produrable qui aura lieu les 16 et 17 septembre 2021 à Paris, EQOSPHERE invite plusieurs acteurs de la restauration collective, initiateurs de démarches innovantes sur des territoires aux particularités diverses. Des retours d’expériences précieux symbolisant une véritable régénération du secteur de la restauration collective. Avec Saint-Etienne Métropole, GCS Centre Val de Loire, Les CROUS, WWF…
Infos de la table ronde.

Cet atelier, animé par Xavier Corval, fondateur et président d’EQOSPHERE, témoignera du dynamisme de ces acteurs de terrain, des freins rencontrés et des leviers soulevés lors du déploiement des programmes et des solutions. 45 minutes 100% solution où – attention spoil – le gaspillage n’est pas une fatalité ! Avec :

Benoit Philibert : Responsable du service Valorisation au sein de la Direction Gestion des Déchets – Saint-Etienne Métropole
Aurélien Fort : Acheteur des denrées alimentaires pour 100 établissements sanitaires et médicaux-sociaux – GCS Centre Val de Loire
Jean-Marc David : Directeur des achats – Centrale d’Achats – Les CROUS
Nathalie Beugnot : Directrice de la Restauration – CROUS de Versailles
Lucie Smith : Responsable des partenariats entreprises – WWF


WWF et le CNOUS présenteront un partenariat destiné à sensibiliser les étudiants aux enjeux de la transition alimentaire et faire évoluer les habitudes de consommation. C’est le CROUS (Centre Régional des Oeuvres Universitaires et scolaires, gestionnaire des restaurants universitaires) de Versailles qui illustrera cette démarche d’ampleur. Elle contribue, en complément des actions sur le gaspillage alimentaire, à transformer la restauration collective sur nos territoires.

🔗 REPLAY prochainement disponible !

Partager avec