Le gaspillage dans les écoles : similitudes et hétérogénéités

Périmètre du diagnostic : 14710 repas dans 24 écoles maternelles et élémentaires, 2 Villes
👉 12 cantines en gestion concédée à un prestataire privé et 👉 12 dans une Ville doté d’un operateur public intercommunal.

💭 Une sociologies homogène dans un cas et des habitudes alimentaires très diverses dans l’autre.

Et pourtant …que de similitudes issues des diagnostics du gaspillage alimentaire et des déchets ayant porté sur ❗ 14710 repas❗ servis dan les 2 Villes.

🔴 Dans les 2 cas, entre 35 et 40% des repas produits et livrés sont jetés soit plus de 150g par repas /par enfant chaque jour.

🔵 Dans les 2 cas des disparités considérables d’une école à l’autre en termes de gaspillage (du simple au double) alors qu’elles sont sur la même commune et livrées par la même unité de production.

🔴 Dans les 2 cas, la 1ère composante du repas jetée sont les accompagnements, légumes en tête… mais après les autres marches du podium divergent.

🔵 Dans les 2 cas les causes de gaspillage sont multiples : certaines sont communes à toutes les écoles, d’autres sont spécifiques à telle ou telle école.

☝ Mais les facteurs lourds de gaspillage sont différents. De même que les niveaux de satisfaction des enfants sur les conditions de prise de repas, le goût, les quantités servies…
 
Qu’en déduire ❓ 👉 Qu’aujourd’hui en 2024 :
Le gaspillage en restauration collective est important quelles que soient les situations, lorsque qu’un programme professionnel permet de visibiliser pour la 1ère fois à la problématique, en concertation avec l’ensemble des parties prenantes.

Alors qu’un raisonnement de 1er niveau pourrait conduire à standardiser les causes et solutions avec 3 ou 4 items, la réalité est autre : les causes sont hétérogènes et les « synergies négatives » entre les causes est facteur d’une complexité supplémentaire.
 
🚀 Pour accélérer la réduction du gaspillage et des déchets, il faut y aller une fois pour toutes ! C’est notre conviction et nous remercions les acteurs privés et publics qui nous font confiance pour intégrer avec eux définitivement cet enjeu dans leur culture RSE/RSO et leurs process.